Grande grotte préhistorique d'Arcy-sur-Cure

28 000 ans d'histoire

Un voyage dans le temps

Plusieurs chercheurs ont contribué, par leurs travaux sur le terrain et leurs publications, à la notoriété du site d’Arcy et de ses grottes – principalement Dominique Baffier et Michel Girard pour la Grande Grotte, ainsi que Maurice Hardy et Francine David pour la grotte du Bison. Sans compter, avant eux, la présence d’André Leroi-Gourhan et de son école de fouilles sur le site pendant une trentaine d’années. 

« Le site d'Arcy-sur-Cure (Yonne), site majeur pour l'étude du Paléolithique moyen et supérieur de la France du Nord, […] est constitué par un ensemble de cavernes creusées par la Cure dans un massif calcaire. Les peintures rouges, les plus nombreuses, se répartissent en panneaux distincts sur lesquels plus de cent quarante unités graphiques, dont une soixantaine d'animaux, ont été distinguées. Le bestiaire, dominé largement par les mammouths (50%) est principalement constitué par des espèces peu fréquentes dans les autres grottes ornées mais que l'on retrouve sensiblement dans les mêmes proportions à la grotte Chauvet en Ardèche (ours, rhinocéros, félin, oiseau). Cet ensemble est complété par les empreintes de huit mains négatives et par des signes variés (points, lignes sinueuses, barbelés, signe trapézoïdal). Les restes anthropiques retrouvés sous le sol préhistorique scellé sous 30 centimètres de dépôts stériles, sont liés à l'activité picturale (colorants, broyeurs) et à l'éclairage (foyers, lampes). […] Des datations récentes au carbone 14, réajustées selon des techniques plus précises, prouvent que les peintures ont 33 000 ans avant aujourd’hui. »

Extrait d'un texte de Dominique Baffier, Les cavernes d’Arcy, alors chercheur au CNRS et conservatrice de la Grotte Chauvet. Tweet

Visiter la grotte

Visite découverte

Cette visite vous permettra de découvrir la Grande Grotte, l’une des plus anciennes grottes de la préhistoire ornées du monde, ainsi que ses peintures pariétales vieilles de 28 000 ans.

GRAND CANYON

L'origine de la grande grotte

Les grottes d’Arcy, principalement la Grande Grotte, sont issues de l’œuvre du temps et de l’eau après le retrait de la mer chaude qui recouvrait la région il y a 150 millions d’années. La Cure qui prend sa source dans le Morvan a creusé les roches tendres du massif calcaire d’Arcy, tandis que les eaux de circulation et de ruissellement fortement chargées en calcium ont contribué au développement d’un paysage dit karstique.

Les karsts sont des structures développées dans une région où prévalent des roches sédimentaires sensibles à la dissolution. Et, lors de votre visite, vous pourrez y observer des stalactites et des stalagmites, qui résultent de l’action de l’eau en sous-sol. Parmi ces multiples sculptures naturelles de la Grande Grotte, vous verrez la Coquille Saint-Jacques, Le Cierge pascal et Le Calvaire, une concrétion emblématique de la Grande Grotte.

Les peintures et la présence des hommes de Neandertal

Connus depuis très longtemps en tant que site naturel et pour son intérêt archéologique, le massif d’Arcy-Saint-Moré et ses grottes, endiguent toutes sortes de preuves démontrant une occupation humaine remontant au paléolithique ancien. On peut y voir des vestiges, des peintures préhistoriques et des gravures.

La fresque la salle des Vagues, par exemple, est largement dominée par des peintures et de gravures de mammouths, mais comprend une large étendue d’espèces peu représentées à la préhistoire : un mégacéros, des oiseaux, des poissons, ou encore des ours des cavernes et une tête de lionne…

Pendant la visite de la Grande Grotte, vous pourrez également apercevoir Vénus. C’est une figure féminine qui a été mise en valeur par un peu d’ocre apposé sur une silhouette de corps féminin reconnue dans la forme naturelle de la roche.

Le style particulier des peintures et des dessins caractérise « l’École d’Arcy » : des lignes épurées ne traçant que les contours, rareté des détails, pattes des animaux non terminées, ainsi de suite. À l’inverse, les gravures mettent en évidence des détails tels que la fourrure, les pattes fermées, les yeux ou encore les oreilles.

Témoignages

Ce que pensent les visiteurs

La visite était géniale d autant plus que c'est la première fois que je voyais des peintures datant de la préhistoire. Un guide passionné qui amène un gros plus à cette visite. Le cadre est magnifique également.
SD
Local Guide Google
Une expérience à vivre !!!! La visite est guidée et on apprend énormément de la vie de nos ancêtres très lointains. Les alentours valent également le coup
Nathalouche
Visiteur